[PORTRAIT DE CHEF] Hasnaa Aldaaz

Une ceinture noire aux petits oignons

Rencontre avec Hasnaa Aldaaz, cheffe syrienne

Hasnaa Aldaaz, cheffe syrienne (et ceinture noire de Karaté) est la seconde invitée de la Cantine, du 12 au 14 avril.

Nous l’avons rencontrée il y a quelques jours, avec la complicité de Louloua Rahmoun, assistante DA.

 

Tu étais cheffe en Syrie ?

Pas du tout ! Avant, j’étais surveillante générale dans un collège et entraineur de karaté. Mais je cuisine depuis toujours. Et nous avons pour tradition de beaucoup recevoir. J’aime la cuisine et j’aime cuisiner pour mes invités.

La Cantine, ça t’inspire quoi ?

J’ai travaillé un mois et demi dans une cantine d’école, une vraie, en arrivant en France. Quand je vois le lieu, finalement, c’est un peu la même chose (rires). Pour de grands enfants !

Qu’est-ce que tu as prévu au menu ?

En entrée, j’ai pensé à un baba ganouj, un mezzé d’aubergines grillées avec de la grenade, du persil, de l’ail. Puis un plat traditionnel à base de viande, de yaourt et d’épices, un chakria, avec du boulgour. Pour ce plat, je mélange des oignons, de la cannelle en bâtonnets, un tout petit peu de sel, de la cardamome et plein d’autres choses. Ça change légèrement le gout de la viande, c’est bon !

Tu as appris comment ces recettes traditionnelles ?

Avec ma belle-mère, avec mes sœurs … ça fait partie de notre vie la cuisine.

Tu twistes les recettes familiales ?

Parfois ! Quand je cuisine pour le staff, avec les Cuistots Migrateurs, je créé. Un jour, j’aimerais surtout mélanger la cuisine française et la cuisine syrienne.

Le menu de Hasnaa Aldaaz

Entrée : Baba ganouj, mezzé d’aubergines grillées avec de la grenade, du persil et de l’ail
Plat : Chakria, plat de viande avec du yaourt, des épices et du boulgour
Dessert : Katayef, petites crêpes farcies

Next Libération – 10 février 2017

Next Libération dédiait récemment un article sur la cuisine que mettent à l’honneur les réfugiés syriens immigrés en France, et où l’on parle d’Hasnaa Algaaz et du daily syrien, repère de la rue du Faubourg Saint-Denis.

Le daily syrien © Hattie Ditton

55 Rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris

Munchies – 7 septembre 2015

Munchies souligne la belle initiative du Programme Alimentaire Mondial qui a supprimé les rations alimentaires traditionnelles dans le camp de réfugiés de Kahramanmaras en Turquie en les remplaçant par un système de rationnement par cartes électroniques, permettant ainsi aux Syriens de continuer à cuisiner des plats de chez eux. Découvrez quelques-unes de leurs recettes grâce au recueil « 1 coupon, 1 recette », également initié par le PAM.